Plus vite en ACC Niveau 9

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

 

 

PLUS VITE EN ACC Niveau 9

 

 

 

 

Les principaux moyens d'aller vite et là où il faut ont été passés en revue dans les articles précédents....

Nous allons içi nous attacher à revenir sur le départ.

 

 

Quelques considérations générales avant de rentrer dans la technique :

Avec un ACC de VSK vous avez des possibilités de vue du plan d'eau bien supérieures à celle de la voile réelle, vous pouvez, tel un pilote d'hélicoptère survoler la flotte sur la ligne, zoomer ou dé-zoomer avec votre caméra.... Vous avez aussi un équipage virtuel qui est infatigable et qui réussit toujours ses manoeuvres avec un timing standard en fonction de la force du vent. Bref on dispose d'avantages spécifiques à la voile virtuelle qui vont faire que l'on raisonnera un peu différemment de la voile réelle :).

La théorie d'un bon départ sera la même, mais nous développerons des techniques de départ qui seront typiques et adaptées à VSK, en virtuel.

Si vous avez déjà pris bon nombre de départs en course avec VSK, vous aurez remarqué que les vainqueurs sont très rarement ceux qui ont pris un mauvais départ ! En fait, en flotte où les bateaux sont très proches les uns des autres sur une ligne de départ il est très important de partir là où il fallait et là où vous l'avez choisi. Partir au coup de canon c'est une chance d'avoir moins de dévents provenant du reste de la flotte, partir selon votre choix et votre stratégie c'est très important aussi. Pourquoi me direz vous ? Et bien  c'est assez simple à comprendre. Un bateau qui sait ce qu'il veut faire avant le départ va prendre des décisions rapidement et sans hésitation vis à vis de la flotte. Un bateau qui monte sur la ligne avec pour seul objectif de s'en approcher dans les temps va subir la flotte, les règles de course, au lieu de les imposer. J'ajouterais même que si votre stratégie est erronée mais que vous l'imposez à la flotte, votre erreur est à moitié effacée !

 

Un bon départ c'est :  plus de 60% de chance  de faire un podium

                                                                                                    choisir une stratégie que vous êtes capable de mettre en oeuvre et qui est "optimum"

                                                                 imposer une stratégie personnelle élaborée durant la procédure

                                                                                                 

 Voilà, une fois défini le "pourquoi" de ce nouvel article, nous allons passer au "comment". Dernier préambule, il n'y a pas de départ idéal au même titre qu'il n'y a pas de stratégie de course "idéale". En effet le nombre de variables que l'on ne maîtrise pas fera que l'on partira sur une stratégie initiale avec les données que l'on a, et on l'adaptera selon les changements qui se produisent. Encore une fois on aura une stratégie "optimum" (par opposition à idéale) si l'on sait les décisions que l'on prendra en cas de changements dans un sens ou un autre et que celles ci seront la plupart du temps bonnes pour votre bateau. Ce raisonnement est à rapprocher avec celui qui consiste à bien comprendre que le vainqueur est aussi celui qui a fait moins de faute que tout le monde...

 

1) La stratégie du bon départ

Ce point particulier a déjà été abordé dans "Pus vite en ACC 3, 4 et 5" aussi on va se contenter de rappels synthétiques.

Dès que vous rentrez sur la manche et que la procédure est en route, il vous faut acquérir les données suivantes :

MID ou HDG (Heading/Gisement) de la marque au vent visée en milieu de ligne de départ. Assez souvent les "mapeurs" mettent ces informations en introduction de leur carte, mais il est toujours bon de vérifier vous même, on a parfois des surprises :) 30 secondes après être rentré sur la partie vous pouvez l'avoir visée.

Courant : voir flèche jaune sur le compas pour la direction, avec l'écart entre BS et SOG pour sa force. En se mettant au près, bateau lancé, noter le nombre de degrés en plus ou en moins qu'il fera faire à votre bateau.

Vent réel (TWD Gisement ) : voir flèche bleue sur le compas . Cette donnée, contrairement aux deux précédentes est variable durant la procédure de départ, il faut seulement étudier ses variations et leur durée. Si vous disposez de la carte avant l'épreuve et qu'elle est sans mot de passe avec le temps de l'étudier, c'est encore mieux, vous aurez relevé le nombre de degrés des bascules et leur fréquence, vous aurez aussi pu voir la carte option "vent" et les vecteurs bleus tracés du vent et de sa direction au départ et tout au long du parcours.

 

On va prendre deux exemples de ligne de départ et de données et on va raisonner notre stratégie ensemble, pour avoir le cas 1 d'une ligne favorable babord et le cas 2 d'une ligne favorable tribord.

Cas 1

 


Cas 1

 

 Sur ce schéma Cas 1 vous aurez reconnu la ligne de départ en jaune avec le bateau comité en noir et la bouée jaune aux 2 extrémités. La bouée au vent est verte.

 Pour démarrer notre stratégie il faut distinguer 2 choix distincts, le bon coté de la ligne et l'amure de notre ACC.

 On doit partir à la bouée ou au comité ?

 On doit s'y rendre et démarrer babord ou tribord ?

 Pour ce qui est du bon côté le choix est facile à faire ... Le chemin le plus court à la bouée 1 sera le critère retenu pour se décider. Dans cet exemple, le MID est 180 et ligne se vise au 100 ou au 280 suivant le sens dans lequel on se déplace. Par rapport à une ligne neutre perpendiculaire au MID soit au 90/270, notre ligne est 10° plus haut (100/280). On voit bien d'ailleurs sur le schéma à l'oeil nu que la bouée jaune d'extrémité de ligne est plus près de la Bouée verte n°1 que le bateau comité noir... Avec un peu de "feeling" d'ailleurs, on prenant l'option map en bas à gauche de votre écran VSK vous pourrez regarder la ligne et son angle par rapport à la marque au vent et en estimer le bon côté sans avoir de mesures cap compas à faire :) 

Pour ce qui est de l'amure, le vent est au 150 qui inférieur au MID 180 donc favorable babord, comme nous l'avons déjà expliqué dans un "Plus vite en ACC" précédent.

La bonne stratégie "théorique" de départ est donc à la bouée et babord

Cas 2

 

 

 

 

Sur ce schéma Cas 2 nous avons une autre stratégie à envisager.

Dans cet exemple, le MID est 180 et la ligne se vise au 80 ou au 260 suivant le sens dans lequel on se déplace. Par rapport à une ligne neutre perpendiculaire au MID soit au 90/270, notre ligne est 10° plus basse (80/260). On voit bien d'ailleurs sur le schéma à l'oeil nu que le bateau comité est plus près de la Bouée verte n°1 que la bouée jaune...

Pour ce qui est de l'amure, le vent est au 150 qui inférieur au MID 180 donc favorable babord, comme nous l'avons déjà expliqué dans un "Plus vite en ACC" précédent.

La bonne stratégie "théorique" de départ est donc au comité et babord

Cas2

 



 

2) La mise en euvre de la stratégie

Dans les 2 exemples choisis, nous avons l'amure babord qui est favorable... Vous allez vous dire que Chorus a fondu les plombs et se prépare à vous conseiller un départ babord ! Et bien non, que nenni ! L'amure babord est juste l'indication qu'il faudra virer et se mettre tribord au plus vite après le départ car c'est le bord rapprochant. Dans 99% de nos départs en flotte on franchira la ligne de départ tribord du fait de la règle 10 des règles de course à la voile.

 

Les bateaux en rouge sont vos "camarades" de jeu et le bateau en vert est votre ACC. Nous sommes dans les dernières secondes de la minute... Comme dans 80% des départs que vous prendrez vous aurez la majorité de la flotte qui sera au comité à défendre sa place, préférant une stratégie unique à toute autre quelque soit l'analyse faite de la ligne et du MID pendant le pré départ.... Cela peut se défendre aussi et en général, mais je n'en suis pas partisan malgré tout et vais vous expliquer pourquoi;

Si je part au cout de canon à la bouée je suis déjà plus près de la bouée au vent de quelques mètres de tous mes camarades . Par contre il me faut virer babord au plus vite comme on l'a constaté. Je suis sous le vent des rouges et suis "a leur merci" pour ce faire. En effet si le rouge le plus au vent ne vire pas, toute la flotte doit continuer tribord ! De plus le tribord le plus au vent au comité sera libre de virer le premier quand il le voudra ! Par contre, si le babord est vraiment favorable (30° dans notre exemple) et que vous êtes tout seul au bout à gauche, vous pourrez envoyer et passer babord au vent de tous les rouges. Si le babord était moins favorable, disons 5°, cela ne passera jamais, et si toute la flotte reste tribord, et bien on restera tribord.

Je pense que vous pourrez apercevoir tous les points positifs ou négatifs qui rentrent en compte pour appliquer notre stratégie ! La conclusion de ce numéro 9 tiendra compte de tous ces éléments de réflexion et devrait vous donner des moyens simples d'être presque toujours bien sur la ligne.

Si on reprend une dernière fois ce cas 1 mais avec un vent réel au 190 au lieu du 150, l'amure favorable au départ devient le Tribord, mais on doit toujours partir à la bouée. On devra donc partir tribord à la bouée sans avoir à virer tout de suite. On fait un "carton plein" et on a fait le bon départ, car, à la prochaine bascule, au 170 par exemple , tout le monde devrait virer babord et on sera alors au vent de tout le monde et plus près de la bouée 1.

 

 

 Içi, on reprend le départ avec le cas 2. Notre stratégie arrêtée est, je vous le rappelle départ au comité cette fois, et babord amure. Là c'est clair, le premier à passer au comité sera le plus près de la bouée au vent et le plus libre de virer babord avant tout le monde, augmentant encore son avance sur la course. Quand une bascule rendra le tribord favorable, par contre, il sera à la merci du reste de la flotte, mais d'içi là des écarts se seront sans doute creusés...

Ce qui reste difficile à réaliser, c'est de partir le premier au comité dans ce cas ou toute la flotte unanimement vise le comité ! Pour cette raison en voile réelle on préconise au comité de course de faire des lignes neutres ou favorables de quelques degrés à la bouée, cela étale en général la flotte sur toute la ligne. Pour ma part, lorsque je crée une map pour VSK j'applique ce principe le plus souvent.

Pourquoi, me direz vous, je n'ai pas mis notre ACC vert au comité ? Parce que j'estime ne pas avoir le niveau pour réaliser dans plus de 50% de mes tentatives une réussite. En effet, j'ai plus de chance de me faire lofer sur la ligne ou sur le comité et de prendre une pen fatale à un podium que de prendre "le" bon départ. En conséquence je pars sur la moitié droite favorable de la ligne, mais en "deuxième" rideau. C'est très facile d'être pile au coup de canon car vous n'êtes pas gêné par des camarades surexcités et nerveux. Vous partez tranquille à pleine vitesse, au bon timing et du bon côté de la ligne, sans avoir pris de risques. Dans notre exemple babord en plus, dès que vous pouvez renvoyer vous êtes au vent des leaders passés au comité.

 

 

 

Nous avons pratiquement envisagé tous les cas de figure de départs et nous pouvons maintenant raisonner nos différentes stratégies.

Des 2 critères décisifs angle de ligne par rapport au MID et amure favorable, seul le premier vous fera choisir le bon côté du départ.

Si l'angle de la ligne côté bouée avec le MID est de plus de 90°, départ Comité.

Si l'angle de la ligne côté bouée avec le MID est de moins de 90°, départ bouée.

Ensuite selon l'importance en degrés du bord favorable, on se positionnera de l'extrémité de la ligne au centre de la ligne. 

 

 Dans les schémas ci dessous on a résumé ces principes selon le cas 1 et 2, quelque soit l'amure favorable.

 

 

 

 

 

 

Cas 1 Cas 2
   

3) Introduction du facteur "courant" sur la ligne

Le courant pourra jouer sur votre stratégie de début de course mais pas sur le choix du côté favorable, rappelons le. S'il est perpendiculaire à la ligne dans le nez ou dans le C... il va juste influencer votre timing de montée sur la ligne , on y reviendra en paragraphe 4, nous avons déjà suggéré la méthode de mesure de son intensité en 1).  Si par contre il est parallèle à la ligne et assez fort, il pourra changer l'amure favorable à choisir. En effet, selon sa direction il va vous faire perdre ou gagner des degrés de remontée au vent. Pour voir si cela modifie l'amure à privilégier, la méthode est très simple :) et très rapide aussi ........ Durant la procédure vous vous mettez au près en milieu de ligne et vous regardez l'écart entre vos compteurs HDG et COG (Cap et Cap sur le fond) . Si cet écart vous fait gagner au vent de l'amure favorable, le courant ne fait alors qu'amplifier l'aspect favorable de l'amure. Si par contre cet écart vous fait perdre au vent, lorsqu'il atteint le même nombre de degrés que l'écart entre TWD et MID, alors il faut remettre en cause l'amure théorique favorable.

 

Reprenons notre cas 2 pour illustrer cet aspect courant :

 

Notre ACC vert se met au près durant la procédure de départ, sur l'amure favorable babord puisque le vent est au 150, inférieur au MID 180. Le courant est la flèche bleue, il vient de l'Est et pousse vers l'Ouest, à peu près ans l'axe de la ligne. Sans courant on aura un HDG de 185 environ (150+35). Si sur notre cadran COG on lit 215, cela veut dire que ce fichu courant nous fait perdre COG-HDG = 30° ! Si on lit 235, il nous fait perdre 235-185 = 50°. Cet écart étant plus de 30° (MID-Vent réel ou TWD) le bord n'est plus favorable sur le fond, il fallait virer tribord amure au delà du HDG 215 ! Le raisonnement est parfaitement identique pour la poussée du courant quand on sera tribord, puisque notre HDG sera mauvais mais le courant pourra le compenser éventuellement en nous faisant gagner au vent.

Conclusion, il faut retirer dans un sens ou l'autre les degrés gagnés ou perdus à cause du courant pour estimer le bon différentiel de degrés à comparer à MID-Vent réel.

 

 

 

 

 

4) A la barre sur le départ

 

Nous voilà près maintenant pour essayer de prendre de bons départ à la barre de notre fier ACC !

On sait maintenant décider d'une stratégie sure durant la procédure. On sait s'il faut partir bouée, milieu ou comité.

On sait si compte tenu d'éventuelles corrections à cause du courant il faudra rester tribord ou virer pour se mettre babord le plus vite possible.

Même sur une procédure courte de 3 minutes vous avez le temps de faire vos relevés MID, Vent et courant. Sur cette durée aussi pour pouvez observer les variations ou oscillations (Amplitude et tempo) du vent et être à même de décider à la minute du départ d'arrêter votre stratégie, bouée ou comité.

Afin de ne pas trop focaliser notre attention sur les compteurs et pouvoir surveiller la flotte et nos concurrents, je conseillerais de se baser sur des ordres de grandeur de temps et de distance au départ, que l'expérience m'a fait adopter...

Sur la plupart des maps utilisées par les host sérieux ou les club non moins sérieux, la ligne est faite pour environ 25 ACC et l'on met environ 1min30 pour la parcourir de la bouée au comité. Aussi la technique consiste :

Si stratégie Bouée : être au comité à 1minute et descendre tribord vers la bouée. Vous vous trouverez devant le peloton des amateurs de la stratégie unique qui est le gros de la flotte et si un camarade était plus haut que vous en milieu de ligne, il n'y aurait aucun problème pour le laisser faire un OCS et abattre derrière puis continuer votre route à la bouée. Si vous voulez être à la bouée vous ne perdrez pas de temps, si vous voulez être entre le milieu et la bouée vous serez large et pourrez soir ralentir votre bateau en effectuant des 360 soit choquer vos voiles. Souvenez vous tout de même que votre ACC met 30 sec environ pour reprendre sa vitesse maxi au près. Quand je dis partir du comité cela veut dire un peu sous son vent mais pas trop : disons 10 longueurs. Pourquoi ? Parce que il y aura peu de bateau sous votre vent risquant de vous lofer sur la ligne et qu'il est plus facile de partir au top quand on est trop haut que quand on est trop loin dessous ! C'est une lapalissade mais le temps perdu ne se rattrape pas, alos que lorsque l'on est en avance on peu attendre !

Si stratégie Comité : on partira de la bouée,  on remontera babord vers le comité, mais en visant 20 à 30 longueurs sous le comité. Dans ce cas on va avoir beaucoup de tribord à respecter ou a subir quand on sera en approche du comité. Comme pour l'autre stratégie on ralentira plus ou moins son ACC selon que l'on veut partir vers le milieu ou à raz du comité. A 30 secondes du départ on virera tribord dans une zone bien dégagée sous le vent pour ne pas se faire lofer sur la ligne dans les dernières secondes. Plus on est haut sur la ligne plus on prend de risque mais plus on pourra choisir de virer tard.

 

Dans les dernières longueurs à la ligne on aura déjà apprécié les bateaux au vent et sous le vent pour savoir comment réagir s'ils me lofent ou si je dois les lofer. Je pourrai donc plus calmement fixer mon compteur DNM et le décompte sous l'horloge de mes cadrans de contrôle. J' estimerai selon les écarts de décompte du temps et de la distance si je suis bien ou si je suis trop tôt. Si je suis trop tôt ou qu'un camarade me lofe, je n'hésiterai pas a tout choquer en lofant un peu, ce n'est pas grave je partirai tip top quand même, même si ce n'est pas à la vitesse maxi, j'ai choisi, rappelons le, une zone claire sous les furieux du comité, donc je ne dois pas avoir trop de dévents et me relancer. Avec un peu d'habitude, on arrive à intuiter l'égrenage des secondes et des mètres et à partir régulièrement dans la seconde du coup de canon.

Dans des flottes nombreuses et pendant la procédure, naviguez calmement, virez lentement, essayez de faire en sorte que vos changements de cap soient compréhensibles par vos camarades de jeu. Il n'y a rien de pire que de prendre une prune près de la minute, cela met par terre l'application de votre stratégie ! Travaillez bien avec le zoom de votre caméra : dézoomée jusqu'à 2 minutes pour voir toute la flotte et comment elle va se répartir sur la ligne,  zoomée dans la minute pour surveiller le camarade à votre vent et celui sous votre vent. Cela vous permettra d'anticiper sur les autres ACC selon que vous aurez extrapolé qu'ils sont trop en avance ou en retard par rapport à vous.

 

Prêt pour un podium ????????????

 

Je vous passe la barre :)